Retours sur l’audience accordée par la rectrice au SNESUP-FSU concernant l’ouverture de la L1 portail à Charleville-Mézières

Communiqué de la section SNESUP-FSU de l’URCA

Retours sur l’audience accordée par la rectrice au SNESUP-FSU
concernant l’ouverture de la L1 portail à Charleville-Mézières

Mardi 4 juin 2019

Quand la présidence de l’URCA décrète seule l’ouverture d’une formation en oubliant d’associer les collègues concernés et les instances de l’université !

La section SNESUP-FSU de l’URCA a été alertée en mars 2019 par plusieurs collègues au sujet de l’ouverture en septembre 2019, à l’initiative du rectorat, d’une première année de licence en portail tri-disciplinaire (droit-économie-histoire) au lycée Chanzy de Charleville-Mézières. Nos collègues s’inquiétaient des modalités d’ouverture de cette formation dont les enseignements seraient assurés dans un lycée essentiellement par des enseignants de statut second degré en poste en lycée et n’entretenant pas de lien avec l’université, sur les choix réalisés sans consultation des équipes pédagogiques et des responsables des mentions potentiellement concernées ou encore sur le calendrier (L1 montée dans l’urgence).

Compte tenu des conditions très particulières d’organisation de cette licence portée par l’URCA, la section SNESUP-FSU de l’URCA a sollicité une audience commune auprès du président de l’URCA et de la rectrice de l’académie de Reims. Seule cette dernière a répondu à notre sollicitation.

Nous avons ainsi été reçus par la rectrice le 3 mai 2019, en présence de M. Aubert, directeur de cabinet de la rectrice, de Mme Avigliano, responsable du bureau des relations sociales, de M. Maigret, doyen des IA-IPR et de Mme Viot, secrétaire générale adjointe en charge de l’enseignement supérieur. L’audience a duré près de deux heures.

Genèse du projet de L1 portail

La rectrice nous a indiqué que la L1 portail à Charleville était née d’une proposition du rectorat visant à apporter une solution aux élèves de Charleville-Mézières qui sont nombreux à ne pas poursuivre d’études après l’obtention de leur baccalauréat ou à se limiter aux formations supérieures locales. Le diagnostic est que ces élèves connaissent des difficultés principalement d’ordre économique et social d’accès aux études supérieures. L’ouverture d’une L1 pluridisciplinaire SHS est alors envisagée comme un tremplin vers les études supérieures à Reims, en complément de l’offre de formation existante sur le territoire carolomacérien (positionnée jusqu’à présent principalement en technosciences). Suite à la sollicitation de la rectrice, le président de l’URCA a donné, dès décembre 2017, son accord à l’ouverture de cette L1.

Montage du projet

Durant l’année 2018, d’autres décisions importantes sont prises par la présidence de l’URCA, sans associer les composantes concernées : la formation sera assurée dans un lycée et non sur le site Moulin Leblanc de l’URCA ; les enseignements seront assurés par des enseignants de statut second degré payés par le rectorat et non par des enseignants et enseignants-chercheurs de l’URCA ; la L1 ouvrira à de la rentrée 2019.

Ces décisions qui engageront les collègues des trois composantes (LSH, DSP et SESG) sont prises sans même les en informer. La CFVU n’a pas non plus été consultée pour statuer sur l’opportunité d’ouvrir cette L1 ni sur sa cohérence pédagogique.

Information des collègues concernés

Entre temps, l’URCA inscrit ce projet dans une fiche Pacte Ardennes (été 2018) et valide l’inscription de la formation dans Parcoursup à l’automne 2018.

Les composantes ne sont réellement informées du projet qu’à partir du mois de décembre 2018, soit près d’un an après l’accord de principe donné par la présidence et alors que la formation est déjà proposée sur Parcoursup aux futurs étudiants ! Les composantes rejettent unanimement ce projet mais la présidence leur répond qu’il s’agit d’une ouverture imposée par la rectrice et qu’elle est inéluctable car désormais proposée dans Parcoursup.

Conclusions à l’issue de l’audience

Le SNESUP-FSU ne peut que reconnaître l’intérêt d’un tel projet qui a pour vocation de favoriser un accès égal à l’université de tous les étudiants champardennais.

En revanche, il dénonce les conditions dans lesquelles la décision d’ouvrir cette L1 portail SHS à Charleville-Mézières a été prise :

  • aucune consultation préalable des personnels dans les composantes concernées : ces derniers se sentent pris au piège et la charge de travail qu’ils ont à supporter est totalement ignorée ;
  • non-respect de la démocratie universitaire : Les décisions sont prises ou présentées comme inéluctables sans consulter ni les élus dans les conseils centraux, et notamment ceux de la CFVU, ni les élus des conseils de gestion des UFR concernées. Il s’agit là d’un véritable passage en force ;
  • ouverture à moyens décroissants : La présidence, poursuivant sa politique de non remplacement de titulaires (alors que l’URCA est censée être sortie du PREF), contraint les collègues à ouvrir une nouvelle formation sans prévoir les moyens humains propres à sa réalisation ;
  • remise en cause de nos statuts : En contrepartie du manque de moyens, la présidence accepte désormais l’ouverture d’une licence de l’URCA quasi-intégralement assurée par des personnels extérieurs à notre université, hors les locaux de l’université.

La section SNESUP-FSU regrette que cette formation et ses futurs étudiants pâtissent de la méthode choisie par la présidence pour conduire ce dossier. Elle n’a en effet pas su mobiliser les collègues et leurs compétences autour de ce projet, une des disciplines initialement prévue ayant même été retirée dernièrement du projet.

Nous demandons à la Présidence sur ce dossier comme d’une manière générale de :

  • cesser sa politique d’austérité pour redonner aux personnels de l’URCA les moyens d’une offre de formation ambitieuse et émancipatrice au profit de tous les étudiants, quel que soit leur territoire d’origine ;
  • respecter la démocratie universitaire en s’appuyant sur ses composantes et ses conseils centraux. La logique managériale top-down n’a pas sa place à l’université !

Section SNESUP-FSU de l’URCA

snesup-fsu@univ-reims.fr  –   www.snesup-fsu-urca.fr